Baromètre de l’artisanat ISM-MAAF 2018

L’artisanat, un secteur qui crée des entreprises mais peine encore à les transmettre. Pour Bernard Stalter, « il faut aller plus loin et libérer les initiatives d’un secteur qui recrute »

L’Institut Supérieur des Métiers vient de rendre public le nouveau baromètre de l’artisanat ISM-MAAF 2018 dédié aux chiffres de la création et transmission d’entreprises. Pour Bernard Stalter, président de l’Assemblée permanente des chambres de métiers et de l’artisanat (APCMA), « les résultats de ce baromètre montrent que si le secteur de l’artisanat encourage l’entrepreneuriat, l’adaptation et l’innovation, la transmission d’entreprises reste trop difficile. Il faut aller plus loin et lever les freins pour libérer les initiatives dans une filière économique mobilisée dans la bataille pour l’emploi et la croissance. Dans le cadre du projet de loi PACTE, le réseau des CMA est force de propositions sur des mesures en faveur d’un développement pérenne des entreprises artisanales et sur la simplification du quotidien des artisans ».

Pour en savoir plus, lire le communiqué de l’APCMA